La Chana Côte Rotie Duclaux 2021 12,5° 75cl
  • new
49,00 €
  • 2021
Condrieu Les Caillets Duclaux 2022 13,5° 75cl
  • new
Champagne Haton Blanc de Blancs 12,5° 75cl
  • new
36,00 €
Nature de Schiste Maury Sec Rouge 2020 15° 75cl
  • new
La cave du monde

Vous devez être majeur pour consulter ce site. Avez-vous plus de 18 ans ?

Comment boire le whisky ?

Comment boire le whisky ?

De l’importance du choix du verre

Comme on ne déguste pas un grand cru classé dans un verre à moutarde, on ne sert pas le whisky dans n’importe quel contenant ! Dans l’imaginaire collectif, on a tendance à voir le whisky servi dans un large verre de type tumbler. Mais il vaut mieux opter pour un verre de forme tulipe, qui permet de conserver les arômes au maximum. On choisit bien sûr un verre transparent pour admirer la robe du breuvage. 

Avec ou sans glaçons ? 

Sacrilège, vous répondront les puristes, puisque la glace risque d'atténuer les arômes, jusqu’à les anesthésier. Alors non. Ce sera sans glaçons. Si on a envie d’une boisson fraîche en plein mois d’août, on opte alors pour un cocktail à base de whisky ou de bourbon (un bon vieux Old Fashioned fera parfaitement l’affaire), mais on évite d’ajouter des glaçons dans son scotch pur. Ce serait dommage. 

Avec un peu d’eau ? Ou autre ? 

Les professionnels de la dégustation estiment qu’il faut très légèrement diluer le whisky après l’avoir goûté pur, car cela ouvre les arômes et atténue l’effet “brûlure” de l’alcool. 

On peut donc ajouter une micro goutte d'eau, à l’aide d’une pipette ou d’une paille. On évitera l’eau calcaire et amère du robinet, on choisira une eau en bouteille la plus neutre possible. 

Pour les whiskies à moins de 45° cependant, l’ajout d’un filet d’eau pourrait trop lisser les arômes. On les boira purs. Pour ce qui est de mélanger votre whisky avec … du coca ? C’est évidemment proscrit ! 

Et pour avoir l’air d’un connaisseur ? 

Maintenant que vous avez les codes, approchez très lentement votre nez, respirez légèrement, furtivement pour capter les arômes les plus subtils. Évitez un grand “sniff” pour ne pas casser votre odorat avec un trop-plein d’effluves d’alcool. 

Trempez ensuite les lèvres pour déposer seulement une petite goutte sur votre langue, sous la langue, prenez le temps, au moins une dizaine de secondes pour en apprécier tous les arômes et les subtilités. Un whisky se boit doucement, et non par grandes lampées. 

Voilà, vous êtes rodé, vous pouvez désormais imposer le respect accoudé au bar !  

    Laisser un commentaire